Comment un milliardaire britannique a découvert une forteresse nazie en Normandie

RMC Découverte diffuse un documentaire produit par l’INA dans lequel on découvre la présence de bunkers secrets allemands tout près des plages du Débarquement.

Vous pensiez tout connaitre sur le Débarquement du 6 juin 1944 ? Grâce aux nouvelles technologies d’imagerie et à la conviction d’un archéologue amateur, de nouveaux vestiges du D-Day ont été découverts en Normandie, et plus précisément à Maisy, tout près de la plage d’Omaha Beach.

Dans le documentaire « Vestiges de guerre : les bunkers secrets d’Omaha beach » diffusé sur RMC Découverte et produit par l’INA, le téléspectateur fait la connaissance de Gary Sterne. Au début des années 2000, ce Britannique passionné d’Histoire acquiert des terres à Maisy dans le Calvados. Un jour, il trouve une carte dans la poche d’une veste d’un soldat américain acquise dans une brocante. Une zone marquée à la main l’interpelle. Il commence par creuser puis fait appel à un drone pour scanner le sol qui fait apparaître le tracé d’anciennes tranchées : il y a là trois bunkers et une série de structures rondes énigmatiques qui se révèlent être de puissantes pièce d’artillerie destinées à stopper le Débarquement. Son terrain abrite bien un large complexe nazi. Au total, l’installation représente 44 hectares soit 40 terrains de football.

Selon Gary Sterne, le site aurait volontairement été enfoui par les Américains pour passer sous silence une erreur tactique des Rangers du lieutenant-colonel James Rudder qui entre-temps avait été érigé en héros par les médias. Pourtant, le site aurait constitué l’un des principaux objectifs du 6 juin 1944. Ces installations jamais étudiées donnent aujourd’hui matière à penser aux historiens pour comprendre plus en détails le déroulement le Jour J. « Vestiges de guerre » saison 2 revient sur cet épisode méconnu du Débarquement de Normandie.

Les bunkers secrets d’Omaha beach, de Serge Tignères. Une production originale INA, à voir en exclusivité sur RMC Découverte (canal 24 de la TNT) vendredi 30 avril à 21h10.

A propos de "Vestiges de guerre"
Lors de la Seconde Guerre mondiale, des milliers d´avions, bateaux et chars ont disparu sur leurs théâtres d’opérations respectifs. Ils sont tous restés là, en place et beaucoup y sont encore ! Aux quatre coins de la France, des passionnés enquêtent pour retrouver ces vestiges hors du commun, qui une fois exhumés, ressuscitent l'histoire de ces engins de guerre et de leur équipage. Cette série documentaire propose de suivre l'enquête fascinante de ces scientifiques et historiens, qui tentent de comprendre et de retracer l'épopée de ces vestiges de guerre, la fin tragique de héros de la seconde guerre mondiale.

Plus d'actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
01 - Accueil
02 - Institut
03 - Actualités
04 - Offres & Services
05 - Collections
06 - Agenda
07 - Presse
08 - Contact
Contact

* champs obligatoires

Merci de compléter les informations suivantes :

Civilité*
1000 caractères restants

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont enregistrées et transmises aux équipes de l'Ina chargées du traitement de votre demande. Vous pouvez exercer votre droit d'accès, de rectification ou d'opposition aux données vous concernant en contactant le CIL (Correspondant Informatique et Libertés) de l'Ina par le biais du formulaire accessible ici.

Partager par e-mail

Titre de l'article à partager

Séparer les adresses par des virgules

Postuler

* champs obligatoires

Merci de compléter les informations suivantes :

Civilité*
1000 caractères restants

Format PDF exclusivement et 5 Mo maximum par document

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont enregistrées et transmises aux équipes de l'Ina chargées du traitement de votre demande. Vous pouvez exercer votre droit d'accès, de rectification ou d'opposition aux données vous concernant en contactant le CIL (Correspondant Informatique et Libertés) de l'Ina par le biais du formulaire accessible ici.