INASTAT 52

Alors que le nouveau président brésilien vient d'être élu, l’INA revient sur 10 ans de médiatisation par les journaux télévisés du soir de TF1, France 2, France 3, Arte, M6 et Canal+, de 28 États d’Amérique du Sud, d’Amérique centrale et des Caraïbes (8,6 % de la population mondiale). Sur ces 28 États d’Amérique du Sud, d’Amérique centrale et des Caraïbes seuls 6 pays concentrent l’attention des JT, le Brésil, Haïti, Mexique, Colombie, Argentine et Cuba.

Brésil, Mexique et Haïti au coeur de l’actualité


Entre 2008 et 2017, 2% de l’offre totale d’information ont concerné l’Amérique du Sud, soit environ 2 sujets par jour. Les angles choisis reflètent souvent certains stéréotypes, puisque des thématiques apparaissent privilégiées, sur la durée, pour chaque pays : le sport pour le Brésil, les catastrophes naturelles pour Haïti ou encore le conflit lié aux FARC en Colombie.

Le Brésil est de loin le pays le plus cité (2374 citations soit 30% de l’ensemble), plus de la moitié (54%) des sujets portant sur l’actualité sportive, avec les pics de la Coupe du Monde de football (649 sujets en juin et juillet 2014), et les Jeux olympiques et paralympiques de Rio (443 sujets en août et septembre 2016).
Le séisme de 2010 place Haïti en deuxième position, 70% des sujets relevant de la rubrique Catastrophes (454 sujets en janvier 2010).
En 3e place, la médiatisation du Mexique s’inscrit en priorité dans la rubrique Justice (27%), surtout entre 2009 et 2013, années de la condamnation puis de la libération de Florence Cassez.

Top des personnalités médiatiques : le pape superstar

Une personnalité sud-américaine émerge durant cette décennie : le pape François, homme d’Église argentin élu en 2013, le premier pape issu du continent américain. Vient ensuite Ingrid Betancourt, franco-colombienne, candidate à la présidentielle en Colombie et détenue par les FARC puis libérée en 2008. Les sportifs sont aussi tres présents avec Usain Bolt pour la Jamaïque, Leonardo, Felipe Massa et Neymar pour le Brésil, et Diego Maradona pour l’Argentine.

L’outre-mer : absent, sauf sur les chaînes publiques


Cette région du monde compte aussi plusieurs départements et territoires d’outre-mer mais ils sont très peu visibles dans l’actualité nationale puisqu’ils ne représentent que 0,5% de l’offre d’information des JT étudiés, ce sont les territoires français qui arrivent en tête.
Deux années sortent du lot : 2009, avec le mouvement social et la grève générale en Guadeloupe et en Martinique (325 sujets en février et mars), 2017 avec la crise sociale en Guyane (124 sujets en mars et avril), les cyclones sur les Antilles et notamment les ravages d’Irma sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy (375 sujets entre septembre et novembre), et l’enterrement de Johnny Hallyday à Saint-Barthélemy (17 sujets en décembre).
Retrouvez

Plus d'actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
01 - Accueil
02 - Institut
03 - Actualités
04 - Offres & Services
05 - Collections
06 - Agenda
07 - Presse
08 - Contact
Contact

* champs obligatoires

Merci de compléter les informations suivantes :

Civilité*
1000 caractères restants

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont enregistrées et transmises aux équipes de l'Ina chargées du traitement de votre demande. Vous pouvez exercer votre droit d'accès, de rectification ou d'opposition aux données vous concernant en contactant le CIL (Correspondant Informatique et Libertés) de l'Ina par le biais du formulaire accessible ici.

Partager par e-mail

Titre de l'article à partager

Séparer les adresses par des virgules

Postuler

* champs obligatoires

Merci de compléter les informations suivantes :

Civilité*
1000 caractères restants

Format PDF exclusivement et 5 Mo maximum par document

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont enregistrées et transmises aux équipes de l'Ina chargées du traitement de votre demande. Vous pouvez exercer votre droit d'accès, de rectification ou d'opposition aux données vous concernant en contactant le CIL (Correspondant Informatique et Libertés) de l'Ina par le biais du formulaire accessible ici.