Contrat d’objectifs et de moyens

Depuis 2000, les activités de l'Institut sont encadrées par un Contrat d'objectifs et de moyens (COM). Précisant les objectifs, les budgets et les moyens humains alloués, il permet de suivre l'évolution de l'ensemble des activités sur une durée donnée grâce à une série d'indicateurs.

Deux convictions fondent le quatrième Contrat d'objectifs et de moyens (2015-2019) :

• La nécessité de repenser la place et le rôle des archives à l’heure du numérique et des médias sociaux, dans une démarche d’innovation et d’adaptation permanente des métiers de l’Institut aux nouveaux usages ;
• La consolidation de la vocation industrielle et commerciale de l’établissement qui constitue, en France et à l’étranger, un levier pour son développement futur et impose une modernisation rapide de sa gestion.

De ces deux convictions découlent quatre grandes ambitions : réaffirmer la mission patrimoniale de l’établissement, assumer pleinement son statut d’Établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), développer sa logique d’innovation, moderniser sa gestion sociale, financière et immobilière.

Le Contrat d'objectifs et de moyens s’organise ainsi en quatre grands chapitres, qui passent en revue de façon détaillée l’ensemble des activités de l’entreprise et des évolutions qui sont envisagées pour les cinq années à venir. Y sont attachés 17 indicateurs de réalisation, ainsi qu’une trajectoire budgétaire, en fonctionnement et en investissement, pour la période 2015-2019.

1. Réaffirmer la mission patrimoniale de l’Institut

Cette mission est indissociable de l'attribution, chaque année, de près de 90 millions d’euros de ressource publique. Mais dans un monde où les évolutions technologiques permettent que chaque individu, chaque institution, produise à chaque instant, en abondance, des images et des sons, le rapport à la production audiovisuelle se trouve bouleversé et l’Ina doit développer et adapter sa mission de conservation et de valorisation du patrimoine audiovisuel. Cette évolution implique notamment un élargissement, ordonné et économiquement soutenable, de la politique de collecte d’archives audiovisuelles de l’Ina, qui permette de maintenir l’attractivité de ses fonds et favorise leur valorisation future, notamment sur les plateformes de diffusion pilotées par l’Institut.

2. Assumer pleinement la vocation industrielle et commerciale assignée à l’établissement

Les revenus attachés aux activités commerciales de l’Ina constituent non seulement la condition de son indépendance, mais aussi la possibilité pour l’entreprise de dégager des marges de manœuvre supplémentaires pour le financement de ses investissements. L’affichage d’une ambition accrue pour la valorisation des contenus et des savoir-faire de l’Ina (vente d’images et de sons, conseil, expertise, gestion de fonds d’archives tiers, publics et privés) passe par la conquête de nouveaux territoires, en France - y compris hors du secteur des médias - et à l’étranger. Mais aussi par l’enrichissement des liens de l’Ina avec son écosystème professionnel que constituent les détenteurs ou les gestionnaires d’archives audiovisuelles, les producteurs et les diffuseurs de contenus, les établissements d’enseignement ou de recherche actifs dans le domaine des médias. C’est par l’instauration d’un lien renouvelé avec ces partenaires que l’offre de l’Ina à tous ses publics pourra être rendue non seulement plus abondante, mais aussi plus pertinente.

3. Poursuivre le développement de la logique d’innovation, au cœur de l’identité de l’Ina

Cet esprit pionnier, à l’origine de la création de l’Institut, est un atout reconnu. Il importe absolument de le cultiver dans l’ensemble de ses activités, qu’il s’agisse de la production audiovisuelle, de la recherche dans le domaine du traitement de l’image et du son, de l’adaptation de l’offre aux nouveaux modes de consommation, de la formation et de l’éducation à l’image, de la veille permanente sur les médias ou encore du travail plus étroit avec des startups. La mise en réseau de l’activité de recherche de l’Ina avec d’autres centres publics ou privés de recherche ou de media studies, l’exploitation, au fil de l’évolution du cadre juridique du datamining, des potentialités offertes par la fouille des données issues des fonds de l’entreprise, l’ouverture à de nouveaux partenaires de création, de production ou de diffusion sont autant de moyens de démultiplier la capacité d’innovation de l’Ina. L’Ina a parfaitement négocié le virage de la première phase de la révolution numérique, celle des outils, il doit se lancer pleinement dans la révolution des usages.

4. Moderniser la gestion de l’entreprise et stabiliser sa politique immobilière

Pour assumer durablement ses ambitions patrimoniales, commerciales et d’innovation, l’Ina doit être rapidement doté d’un dispositif de contrôle interne comptable et de gestion renforcé, ainsi que d’une politique d’achat restructurée et mieux centralisée. Ces dispositifs concerneront également, en cohérence avec l’instruction ministérielle du 24 juin 2015, les dépenses des dirigeants de l’entreprise, favorisant ainsi le rétablissement de la transparence et de la confiance vis-à-vis des salariés comme des tiers. L’entreprise se dotera parallèlement d’un plan de gestion prévisionnelle des effectifs et des compétences, indispensable au regard d’une « pyramide des âges » qui verra le départ de près de 25% des effectifs actuels sur les cinq prochaines années. Enfin, l’Ina souhaite fédérer ses collaborateurs autour d’un projet immobilier rationnel, adapté aux besoins des équipes. Ce projet confirmera l’implantation durable de l’Institut à Bry-sur-Marne.

Découvrez aussi
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
01 - Accueil
02 - Institut
03 - Actualités
04 - Offres & Services
05 - Collections
06 - Agenda
07 - Presse
08 - Contact
Contact

* champs obligatoires

Merci de compléter les informations suivantes :

Civilité*
1000 caractères restants

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont enregistrées et transmises aux équipes de l'Ina chargées du traitement de votre demande. Vous pouvez exercer votre droit d'accès, de rectification ou d'opposition aux données vous concernant en contactant le CIL (Correspondant Informatique et Libertés) de l'Ina par le biais du formulaire accessible ici.

Partager par e-mail

Titre de l'article à partager

Séparer les adresses par des virgules

Postuler

* champs obligatoires

Merci de compléter les informations suivantes :

Civilité*
1000 caractères restants

Format PDF exclusivement et 5 Mo maximum par document

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont enregistrées et transmises aux équipes de l'Ina chargées du traitement de votre demande. Vous pouvez exercer votre droit d'accès, de rectification ou d'opposition aux données vous concernant en contactant le CIL (Correspondant Informatique et Libertés) de l'Ina par le biais du formulaire accessible ici.