Remise des Prix de l'Inathèque 2019

Les 23ème Prix de l'Inathèque ont récompensé Quentin LOBBÉ et Gauvain SIÉMONS. Les deux lauréats se sont prêtés à un exercice de vulgarisation scientifique qui vient enrichir la collection des modules « Bref, je cherche ! » lancée par l’INA en septembre 2017.

Depuis juin 2017, l'Ina propose "Bref, je cherche", un nouveau défi lancé aux chercheurs et aux étudiants en sciences humaines et sociales qui travaillent sur ses collections d’archives : partager avec le grand public leurs travaux de recherche sur les médias audiovisuels, en 3 minutes et en images ! Ce nouveau format web complète les nombreuses actions – débats, colloques, publications, bourses de recherche… – que mène l’INA pour favoriser l’exploitation scientifique de ses collections, accessibles à l’Inathèque à Paris et dans 56 établissements en régions.

Les travaux de recherche distingués lors des Prix sont par ailleurs publiés par l'Ina.


Le Prix de la Recherche (niveau doctorat), doté de 4 000 euros, est décerné à :

Quentin LOBBÉ, pour sa thèse de doctorat en Informatique « Archives, fragments Web et diasporas. Pour une exploration désagrégée de corpus d’archives Web liées aux représentations en ligne des diasporas », réalisée sous la direction de Pierre Senellart et Dana Diminescu (Université Paris-Saclay).

 

Une Mention est attribuée à Marta SEVERO pour son mémoire (HDR) de Sciences de l’Information et de la Communication « Plateformes contributives patrimoniales. Entre institution et amateur » réalisée sous la direction de Cécile Tardy (Université de Lille).

Le Prix d’Encouragement 2019 (niveau master) doté de 2 000 euros  est attribué à :

Gauvain SIÉMONS, pour son mémoire de Master 2 d’Histoire « Les couleurs de l’histoire. La colorisation des images d’archives dans les documentaires télévisés : falsification de l’histoire ? », réalisé sous la direction de Myriam Tsikounas (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne).

Une Mention est attribuée à :

Marine AMADOR pour son mémoire de Master 2 d’Histoire « L’autre urbain : pour une histoire des bidonvilles marseillais et de leurs populations (1956-1986) », réalisé sous la direction de Céline Régnard (Aix-Marseille Université) ;
 
Lily CORNAËRT pour son mémoire de Master 2  d’Histoire et Audiovisuel « Le documentaire et l’atelier de création radiophonique (1969-2001) », réalisé sous la direction de Pascale Goetschel (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne).

Plus d'actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
01 - Accueil
02 - Institut
03 - Actualités
04 - Offres & Services
05 - Collections
06 - Agenda
07 - Presse
08 - Contact
Contact

* champs obligatoires

Merci de compléter les informations suivantes :

Civilité*
1000 caractères restants

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont enregistrées et transmises aux équipes de l'Ina chargées du traitement de votre demande. Vous pouvez exercer votre droit d'accès, de rectification ou d'opposition aux données vous concernant en contactant le CIL (Correspondant Informatique et Libertés) de l'Ina par le biais du formulaire accessible ici.

Partager par e-mail

Titre de l'article à partager

Séparer les adresses par des virgules

Postuler

* champs obligatoires

Merci de compléter les informations suivantes :

Civilité*
1000 caractères restants

Format PDF exclusivement et 5 Mo maximum par document

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont enregistrées et transmises aux équipes de l'Ina chargées du traitement de votre demande. Vous pouvez exercer votre droit d'accès, de rectification ou d'opposition aux données vous concernant en contactant le CIL (Correspondant Informatique et Libertés) de l'Ina par le biais du formulaire accessible ici.