L’Ina poursuit son partenariat avec "Longueur d’ondes"

Pour cette 15e édition, l'Institut sera présent à Brest du 30 janvier au 4 février 2018. La thématique de cette nouvelle édition s’articule autour de trois focus : l’année 1968, Chicago, les relations franco Allemandes.

Fort d’une fréquentation en nette progression et d’une programmation éclectique, le festival Longueur d’ondes permet à l’Ina de valoriser son fonds radiophonique et les activités culturelles qui y sont rattachées.

Au programme cette année :

Une séance d’écoute proposant environ 6 heures d’archives sonores INA sur les thèmes de l’année 1968, de la ville de Chicago et des relations franco Allemandes. Grâce à la radio, c’est dans une traversée du XXe siècle que l’on se lance, extraits sonores à l’appui, pour plonger dans la densité d’un siècle et des voix qui l’ont habité.

Le samedi et dimanche toute la journée dans la chambre noire du Quartz


Une Carte Blanche à Boris Vian "Frasques et bourrasques" proposée et présentée par Dies Blau du Service de l’Action Éducative et Culturelle de l'Ina en présence de Nicole Bertolt, mandataire et représentante de la famille Vian, et en collaboration avec Valérie Canton-Pont du Département des collections de l'Institut.
La voix de Boris Vian résonne avec élégance et impertinence dans le fonds radiophonique de l’Ina. Dans cette séquence, il livre quelques secrets des lois pataphysiques et une parole très visionnaire quant à l’urbanisme et autres algorithmes impliqués dans son concept de la chanson "automatique" .

Samedi 3 février 2018 de 14h30 à 15h30 dans le petit théâtre au Quartz (320 places)

L’Ina a édité "Boris Vian l’incandescent" dans la collection Les grandes heures, en 2013 et "Boris Vian, inédits radio" dans la collection Ina, mémoire vive, en 2003.


Un Workshop sur les perles récemment découvertes dans le fonds radio de l’Ina animé par Christelle Rousseau, responsable de l’antenne Ina à Radio France, et Arnaud Touveron, responsable du plan de sauvegarde du fonds Radio de l’Ina. Cet atelier donnera à entendre des archives découvertes au hasard des recherches des producteurs de Radio France et grâce au plan de sauvegarde du fonds radio de l’Ina.

Dimanche 4 février à 11h au Puits de lumière au Quartz


Un zoom sur le fonds photographique de l’Ina dédié à Mai 1968, pour faire écho aux archives sonores diffusées lors des séances d’écoute. Une sélection de tirages format permettront aux festivaliers de découvrir que l’ORTF a été la cible de nombreuses affiches : Radio/Télévision/Mouton, toute une époque où le slogan « la voix de son maître » ne faisait pas l’éloge du gramophone.

Durant toute la durée du festival au Quartz

Plus d'actualités
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies relatifs aux réseaux sociaux et à la mesure d'audience.
01 - Accueil
02 - Institut
03 - Actualités
04 - Offres & Services
05 - Collections
06 - Agenda
07 - Presse
08 - Contact
Contact

* champs obligatoires

Merci de compléter les informations suivantes :

Civilité*
1000 caractères restants

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont enregistrées et transmises aux équipes de l'Ina chargées du traitement de votre demande. Vous pouvez exercer votre droit d'accès, de rectification ou d'opposition aux données vous concernant en contactant le CIL (Correspondant Informatique et Libertés) de l'Ina par le biais du formulaire accessible ici.

Partager par e-mail

Titre de l'article à partager

Séparer les adresses par des virgules

Postuler

* champs obligatoires

Merci de compléter les informations suivantes :

Civilité*
1000 caractères restants

Format PDF exclusivement et 5 Mo maximum par document

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont enregistrées et transmises aux équipes de l'Ina chargées du traitement de votre demande. Vous pouvez exercer votre droit d'accès, de rectification ou d'opposition aux données vous concernant en contactant le CIL (Correspondant Informatique et Libertés) de l'Ina par le biais du formulaire accessible ici.